L’archéologie comme lien entre passé et futur dans un centre pénitentiaire pour mineur

Au centre pénitentiaire pour mineur (EPM) de Lavaur, l’archéologie permet de « reconstruire l’avenir ».  Quelques jeunes accompagnés par une archéologue et leur professeur travaillent ensemble autour des enjeux climatiques et citoyens à travers l’histoire du Mas d’Azil. Le résultat de leur travail ferra l’objet d’un chapitre dans le prochain livre de l’association Grottes et Archéologie.

Un projet très original et courageux à voir ici


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.