Lucy: la plus célèbre des australopithèques fête ses 41 ans !

Si comme moi vous passez vos journées sur Google, vous n’avez pu échapper à la nouvelle: depuis ce matin, nous avons le plaisir d’ouvrir ce moteur de recherche sur un tout nouveau Doodle qui célèbre Lucy.

Petit rappel de qui est Lucy

Fossile de l’espèce éteinte australopithecus afarensis, il fut découvert sur le site d’Harare, en Ethiopie, en 1974 par une équipe de recherche internationale (on associe 3 grands scientifiques à cette découverte: l’Américain Donald Johanson, paléoanthropologue qui a découvert le premier fragment avec un de ses étudiants et les Français Maurice Taieb et Yves Coppens, respectivement géologue et paléontologue).

Longtemps considérée comme « la mère de l’Humanité », ce fossile est aujourd’hui interprété comme une espèce cousine du genre Homo. Lucy constitue le premier fossile relativement complet qui a été découvert pour une période aussi ancienne et a révolutionné notre perception des origines humaines, en démontrant que l’acquisition de la marche bipède date de 3 à 4 millions d’années. Cette découverte scientifique a bousculé le monde la paléoanthropologie.

Google fête le 41ème anniversaire de la découverte de Lucy l'australopithèque [#Doodle]

On compte les fragments de 52 ossements dont une mandibule, des éléments du crâne mais surtout des éléments post-crâniens dont une partie du bassin et du fémur. L’équipe de paléontologues qui a découvert Lucy a estimé que c’était un sujet féminin du fait de sa petite stature mais depuis 1996, les chercheurs estiment que Lucy serait un mâle d’après l’analyse de l’os pelvien.

Lucy devait mesurer entre 1,10 m et 1,20 m, et peser au maximum 25 kg. Elle est morte à environ 25 ans et le fait que ses ossements n’aient pas été dispersés par un charognard indique un enfouissement rapide, peut-être à la suite d’une noyade.

Pour la petite histoire, Lucy a été surnommée ainsi car les paléontologues écoutaient la chanson des Beatles Lucy in the Sky with Diamonds le soir sous la tente, en répertoriant les ossements, qu’ils avaient découverts. Son nom était bien plus prosaïque que cela à la base: AL 288-1.

Lucy n’était pas toute seule!

Depuis 2011, des nouveaux restes d’un individu australopithèque a permis de nourrir, à nouveau, nos connaissances sur l’évolution de l’espèce humaine. En effet, une équipe américaine a découvert en Ethiopie, à seulement 35 kms du lieu de découverte de Lucy, les restes d’une nouvelle espèce australopithecus deyiremeda, une mâchoire et des dents, datant de 3,3 à 3,5 millions d’années. Ces éléments ont permis de déterminer qu’ils étaient effectivement proche des restes de Lucy mais avec quelques différences notables permettant ainsi de  réaffirmer que plusieurs espèces d’hominidés ont vécu à la même période, il y a 3,5 millions d’années.

Plus d’infos sur cette découverte dans cette vidéo du Muséum d’Histoire Naturelle de Cleveland:

Rappelons dès lors, que l’évolution humaine ne ressemble pas à une belle descendance en ligne droite entre Lucy et nous, mais que l’évolution est plus buissonnante qu’il n’y paraît et que nous n’avons pas encore toutes les réponses!

 

Journée scientifique et ludique: Homo Sapiens à la conquête des continents

Samedi 26 novembre, l’association Fête le savoir vous invite à Vincennes pour une journée scientifique et ludique pour tous sur la grande aventure humaine : conférences, ateliers, exposition….
En autre, Jean-Luc Rieu (Musée de Préhistoire d’Ile-de-France), y animera un atelier feu.

«  La grande Aventure humaine; l’HOMO SAPIENS à la conquête des continents 

Quelques 7 millions d’années en Afrique , le genre HOMO naissait en adoptant la posture debout, commençait à  faire des outils,  le feu , à aller vers des territoires nouveaux , faire des peintures … et il devint L’HOMO SAPIENS ou l’Homme moderne que nous sommes. Apres ce  long voyage dans le temps, il sortit progressivement de sa terre natale, colonisa l’Asie l’Europe,  L’Océanie, il rencontra ses cousins déjà installés hors d’Afrique comme l’homme de Neandertal ou L’homme de Denisova ; de ces rencontres sont nés  les enfants dont nous sommes les descendants. Grace a la génétique et au décodage du génome de restes humains, toute cette Histoire a été réécrite et cette journée vous la racontera.  Venez écouter, échanger avec les chercheurs du CNRS,  des universités, du muséum d’histoire naturelle, des doctorants … »

Un programme bien remplie pour une journée riche en connaissance et ludique de 7 à 107 ans.

  • Conférences:
    14h25  Sandrine Prat (CNRS ) : « Histoire évolutive de l’Homme : des premiers Hommes à Homo sapiens »
    15h 20  Paul Verdu (CNRS MNHN): Evolution et  Génétique des populations « Comment l’étude de la diversité génétique mondiale permet de reconstruire l’histoire du peuplement humain ? »
    17h20 Céline Bon (MNHN): « Quand Cro Magnon rencontre Neandertal : comment la paléogénétique permet de reconstituer l’histoire des métissages dans la lignée humaine »
  •  Ateliers expérimentaux et ludiques (avec les doctorants du Muséum d’histoire nationale) de 8 à 15 ans, sur réservation.

« Jouons aux cubes avec le génome ! «  9-14 ans ( par Nina Marchi)
Découverte par la manipulation de cube le fonctionnement du génome.
Ateliers H1 (14h15), H2 (15h15), H3 (17h15)

« Explorons l’évolution humaine avec des moules de cranes » 9-14 ans ( par Julie Landes)
Exploration du « buisson » de la lignée humaine à travers la manipulation de moulages de crâne et l’étude de données archéologiques.
Ateliers E1 (14h15), E2 (15h15), E3 (17h15) G3 (17h15)

« Homo Sapiens à la conquête des Continents: Le Jeu » 8-12 ans (par Valentin Thouzeau)

Incarnez les premières lignées Humaines à la conquête de la planète! Vous débutez en tant que chasseur-cueilleur en Afrique, et votre objectif est de faire survivre votre lignée humaine à travers les âges. Vous pouvez migrer, évoluer, acquérir de nouvelles techniques… Mais vous serez en compétition avec les autres lignées, et surtout contraint par votre environnement! Allez-vous vous adapter?
Ateliers G1 (14h15), G2 (15h15), G3 (17h15)

Pour les plus jeunes (5-8 ans) :

Atelier expressions corporelles avec Isaura Corlay

Contes avec Francine  Trouvé-Tixier

Atelier art plastique  avec E. Dos Santos

  • Exposition,  Animation, pour tous

« En Quête de nos origines  » (EMF)

Cette exposition, éclaire sous un jour nouveau l’évolution des hominidés en s’appuyant sur des recherches scientifiques récentes.

« Comment nos ancêtres faisait le Feu ? » avec jean Luc Rieu du Musée de la Préhistoire de Nemours

Atelier MultiMedia (avec Micronet)

Jeunes 8-15 ans ; jeux, films, tests

Et encore : musique avec violons&Co (Laurence Labesse), café, gouter….

Informations et accès:

www.fetelesavoir.com

Espace Sorano ; 16 rue Charles Pathé Vincennes (RER Vincennes (5mn), métro château de Vincennes (10mn)

Entrée : 2 euros ; ateliers 4 euros/ enfant  réservation : contact@fetelesavoir.com

Ateliers sur réservation à contact@fetelesavoir.com. / Prix d’entrée: 4 €/enfant (3e enfant demi-tarif); Envoyer chèque (ordre: fête le savoir) à Graciela Rojas, 73 bd de la libération 94300 Vincennes; tel. 06 19 42 23 30 ; 15h-19h répondeur. Les réservations (une par enfant) ne seront pas prises sans paiement préalable.

 

Rencontre: Habitations et habitats du Néolithique à l’Age du Bronze en France et ses marges

Habitations et Habitat du Néolithique à l’âge du Bronze en France et ses marges – IIe Rencontres Nord-Sud de Préhistoire Récentes – Dijon, les 19-20 novembre 2015  

Dijon, les 19-20 novembre 2015
IIe Rencontres Nord-Sud de Préhistoire Récentes intitulé :

Ce colloque est organisé sous le parrainage de la société préhistorique française en partenariat avec l’UMR 6298 « ArTeHis » et avec le soutien de l’université de Bourgogne, le service régional de l’archéologie de Bourgogne, le ministère de la Culture et l’INRAP

Les secondes Rencontres Nord-Sud de Préhistoire récente auront pour thème « Habitations et Habitat du Néolithique à l’âge du Bronze en France et ses marges ». À l’échelle nationale et au-delà, ce thème apparaît fédérateur pour les archéologues intéressés par les questionnements générés par la multiplication des découvertes de plans d’habitations et de structures domestiques connexes, notamment, ces dernières années, à l’occasion d’opérations d’archéologie préventive. Un large renouvellement des connaissances acquises dans ce domaine a ainsi été opéré.

Dans le cadre de cette manifestation, ce bilan s’articulera à partir de quatre thèmes :

– Architectures comparées ;

– Habitats fugaces, traces, fréquentations… ;

– L’espace habité et ses corollaires ;

– Habitat groupé, habitat dispersé, habitat contraint.

 

Environ 43 communications orales et 20 posters proposeront synthèses et nouvelles découvertes concernant la France mais aussi les pays limitrophes.

Au-delà de la thématique retenue pour cette seconde édition, les Rencontres Nord-Sud de Préhistoire récente se veulent un espace d’échanges pour l’ensemble de la communauté des chercheurs investis dans le Néolithique et l’âge du Bronze.

 

Les IIe Rencontres Nord-Sud de Préhistoire Récente sont un colloque commun de :

– l’Association pour la promotion de la recherche sur l’âge du Bronze (APRAB) ;

– l’Association pour les études interrégionales sur le Néolithique (InterNéo) ;

– l’Association des Rencontres méridionales de Préhistoire récente (RMPR).

 

Renseignements, programme et préinscriptions : ns2.sciencesconf.org

 

Contact : ns2@sciencesconf.org

Conférence: « Préhistoire de l’individu » par Oscar Fuentes

Samedi 21 novembre, Oscar Fuentes, Directeur du centre d’interprétation du Roc-aux-Sorciers, donnera à Tours une conférence intitulée : Préhistoire de l’individu. Conception du corps et représentation de soi dans l’art préhistorique.

Samedi 21 novembre 2015 – 15 heures
Tours : Halles de Tours – Salle 120 – 1er étage

Extraits:

« Les grands animaux peints de la grotte de Lascaux ou ceux de Chauvet nous impressionnent et nous touchent, faisant de l’art paléolithique une expérience artistique, esthétique et émotionnelle toujours vivante. Mais ces chasseurs-cueilleurs-artistes ont aussi représenté le corps humain. Bien moins présentes que les figures d’animaux, ces images montent cependant, une extrême richesse de formes et d’attitudes. Que peuvent nous dire ces images quant aux modes de perception de soi pendant la préhistoire? Comment ces populations se percevaient-elles? C’est ce que nous allons tenter discuter lors de cette conférence. »

Néandertal un jour…Néandertal toujours.

Dans les pas de Néandertal

Décidément l’Homme de Néandertal est à la mode cette année. Alors que l’exposition du Musée de Préhistoire d’Ile-de-France ferme tout juste ces portes, c’est au tour du Musée de Normandie d’accueillir une exposition qui lui est consacrée.

L’exposition reconnue « d’intérêt national par le ministère de la culture » propose de découvrir le monde de l’Homme de Néandertal autour des découvertes normandes, notamment la fouille du site de Rozel par Inrap en 2012.

Le programme autour de l’exposition à l’air prometteur: des visites guidées et tactiles, des ateliers participatifs et deux spectacles pour les enfants.

Si vous êtes dans le coin, allez faire un tour et surtout dites-nous ce que vous en avez pensé.

Exposition : « Dans les pas de Néandertal. Les premiers hommes en Normandie, de 500 000 à 5 000 ans avant notre ère ». Jusqu’au 03 janvier 2016

Musée de Normandie
Château
14000 Caen.
Tél. : 02 31 30 47 60.
Contact : mdn@caen.fr
www.musee-de-normandie.caen.fr
De 9 h 30 à 18 h tous les jours, sauf mardi à partir du 1er novembre et jours fériés (1er novembre, 25 décembre, 1er janvier).
Tarif exposition: 5,50 euros
Entrée libre et activités gratuites pour tous, le premier dimanche de chaque mois.

 

Le film archéologique est à l’honneur en novembre

En cette fin novembre, le film archéologique est à l’honneur en Belgique mais aussi à Toulouse.

Pour Toulouse (http://www.aircheo.com/) c’est la 10 ème édition du festival Airchéo avec une programmation éclectique allant du Néolithique à la Ruée vers l’or.
Les 20 et 21 novembre, entrée libre. Toulouse

En Belgique, l’archéoparc de Malagne à Rochefort, organise un festival plus modeste et axé sur la préhistoire et l’antiquité avec notamment la projection du film de Marc Azéma.
Le 19 novembre, à Rochefort (Belgique) http://www.malagne.be/fr/ptit-festival-du-film-darcheologie-de-rochefort/

 

Et vous, quel est votre programme pour le week-end?